assurance-habitation-etudiant

Quelle assurance habitation convient à un étudiant ?

De nombreux étudiants sont contraints de louer un logement pour vivre durant la période de leurs études. Le locataire est généralement, tenu de se couvrir contre tout sinistre provoqué à son habitation et à l’ensemble du bâtiment au cours de la période de location. Cette protection s’agit de la couverture des “risques locatifs” qu’offre l’assurance habitation. Dans cet article, nous allons vous faire découvrir quels sont les logements concernés et quelle assurance convient à chaque habitation et situations.

Les différentes catégories d’habitations concernées

La souscription d’une assurance logement pour étudiants est indispensable, et ceci, qu’il s’agisse soit d’une résidence universitaire, d’un particulier ou encore d’une autre résidence de type étudiant. Bien que l’assurance logement pour étudiants soit une mesure impérative en règle générale, certains cas font exception. Découvrons quelles habitations sont soumises à cette loi.

Assurance logement concernant les résidences universitaires

Dans le cas où le logement se trouve dans une résidence étudiante, celui-ci doit nécessairement être couvert par une assurance, que le logement soit ou non aménagé, dans le but de vous prémunir au moins en cas de dégât matériel ou corporel susceptible de se produire au cours de la location. Cette couverture minimale du foyer étudiant, dite assurance “risques locatifs”, permet d’assurer votre responsabilité civile. Vous devriez toutefois vous renseigner au préalable sur le degré de garantie auquel vous avez souscrit avant de prendre possession de votre logement. En particulier, veillez à ce que vous soyez couvert contre les risques suivants :

  • Prévention contre le vol ;
  • Prévention contre l’incendie ;
  • Prévention contre le brisement de vitres ;
  • Prévention contre les dommages dus à des dégâts d’eau.

Couverture des habitations d’étudiants en location non équipée

Pour les logements étudiants non aménagés, la couverture des “risques locatifs” est la seule à être exigée. Cette garantie habitation, dédiée aux étudiants, est censée vous offrir une protection face aux incendies, aux dommages causés par les eaux, aux risques d’explosion, etc. Si toutefois, vous louez un logement vide, il est préférable de prendre la formule multirisque habitation standard. Vous disposerez en plus de la couverture de la responsabilité civile qui vous assurera non seulement en cas de sinistre occasionné aux autres, mais également ceux provoqués à vos divers objets personnels :

  • Les meubles ;
  • Equipements électroniques ;
  • Equipements ménagers.

Couverture des logements en location aménagés

Il n’est pas nécessaire, contrairement aux locations non meublées, de recourir à une assurance habitation étudiante. Vous restez tout de même responsable des éventuels désordres provoqués aux équipements de la maison, ainsi qu’à ceux du voisinage. Par conséquent, votre garantie responsabilité civile, qui fait partie d’une formule multirisque, est suffisamment étendue pour rembourser les sinistres.

Assurance habitation étudiant en cas de collocation

Cette situation est souvent privilégiée par les étudiants puisque ça leur fait économiser de l’argent. Si vous partagez un logement, vous devez savoir qu’il y a des contrats particuliers pour cela. Il existe diverses possibilités.
La première possibilité est que l‘un des colocs contracte une couverture d’assurance logement pour l’habitation étudiante de manière à assurer les autres membres.

Il suffira alors au souscripteur de mentionner ses cohabitants sur le contrat pour leur permettre de jouir pleinement de ces mêmes avantages, que ce soit la couverture des risques locatifs, de la garantie responsabilité civile ou de celle des objets personnels.
La deuxième solution est que chacun des étudiants colocataires est libre de contracter individuellement son assurance logement étudiant, tout en précisant dans son contrat les noms des autres occupants de la maison.
Quand tous les colocataires auront adhéré à un contrat, il conviendra seulement de trouver un arrangement équitable concernant le paiement.

Assurance logement pour les cas d’absence étendue

En règle générale, l’assurance habitation conventionnelle ne couvre que les absences d’une durée comprise entre 30 et 90 jours successifs. Quant à l’assurance habitation étudiante, elle assure les absences qui dépassent la durée usuelle. Ces absences se justifient par les périodes :

  • vacances scolaires ;
  • d’un stage en dehors de pays ;
  • un stage dans une compagnie éloignée du lieu de résidence.

Quels critères les compagnies d’assurances retiennent-elles ?

Il faut dire que les critères de sélection pour obtenir une couverture habitation étudiante varient d’un prestataire à l’autre. Toutefois, certains critères sont susceptibles de retenir l’attention au cours de l’évaluation du dossier du prochain adhérent.
En premier lieu, les assureurs commenceront par examiner si le profil est réellement celui d’un étudiant en réclamant des attestations supplémentaires telles que la carte étudiante. Il faut également indiquer l’âge limite, étant donné qu’en principe, dans ce genre de situation, le bénéficiaire doit nécessairement être âgé de moins de 26 ans. Ensuite, et comme autre renseignement requis, la superficie du logement concerné devra être indiquée.

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*